yoga et souplesse

L’arbre le plus robuste cède facilement tandis que le bambou

 ou le saule survit
en pliant sous le vent.

Le Yoga, Une Simple Question De Souplesse ?

 

Quel que soit votre âge, la souplesse à sa place. Quelle souplesse pour un homme, une femme, un enfant ? Le terme est générique pourtant il revêt de nombreuses facettes. Le sens qu’on lui prête évolue avec l’âge, votre parcours. Peut-on parler de souplesse avec les limitations, passagères ou durables ? Permettent-elles encore de prétendre ou goûter à une souplesse ! Dans nos déplacements, gestes, intentions ? Dans cet article, la souplesse ne se borne pas au physique, au corps, elle aimerait être abordée aussi comme mode de pensée. Si le yoga vient nous chercher là où on ne va pas, peut-être a-t-il un impact sur notre mode de pensée et réaction qui infuse au quotidien, bien au-delà du tapis. Alors le yoga devient cette philosophie de vie, où le spirituel œuvre en profondeur, en subtilité et à n’en pas douter en souplesse !

 

Peut-on faire du yoga quand on manque de souplesse ?

En plus des bénéfices sur votre mental, le yoga a des effets positifs sur votre santé physique :

  • Il facilite la réduction du stress.
  • Il contribue à améliorer votre système immunitaire.
  • Il décontracte votre chaîne musculaire.
  • Il détend vos tissus en profondeur.
  • Il favorise l’évacuation des toxines.
  • Il concourt à la mobilité de vos articulations.

Les asanas pratiquées par les yogis confirmés sont souvent impressionnantes. Il est vrai que certaines postures avancées demandent savoir-faire et grande souplesse. Pour autant, lors de mes cours, je vous invite davantage à découvrir, ou cultiver, la fluidité dans l’alignement et une conscience dans votre présence que de l’agilité en tant que telle. Chacun fait en fonction de ses possibilités. Le yoga doit rester accessible à toutes et à tous.

La souplesse n’est donc pas un but en soi. C’est l’un de ses effets qui donne toute sa mesure si vous avez besoin de vous délier. En engageant votre corps dans sa globalité et en conscience, vous ressentez vos limites ou leurs changements dans les postures. Vous décidez de jouer ou non avec elles. Et parfois, vous redécouvrez le contact avec votre corps, l’émergence de sa vitalité et de son énergie, quand il y a une juste harmonie de pratique.

Debout, assis ou allongé, les asanas s’explorent en dynamique, puis en statique, concentrez-vous sur votre respiration et laissez le relâchement vous envahir.

Améliorer sa souplesse grâce à la respiration

Grâce à l’alternance lente et profonde des inspirations et des expirations, vos muscles se détendent et se préparent à l’effort. Une fois la détente installée, vos résistances physiques se font moins présentes. Elle encourage le relâchement et le lâcher-prise. Vos tissus s’oxygènent et favorisent la circulation sanguine.

Le yoga repose essentiellement sur la respiration. De fait, elle permet de mieux discerner son corps et les mouvements de votre esprit en sont tributaires.

Gagner en souplesse avec les postures

L’exécution et les enchaînements de postures de yoga dans la conscience et la fluidité peuvent aider à étirer les muscles et à améliorer votre souplesse. Il en existe différents types, chacune ayant des bienfaits différents et certaines plus adaptées au travail sur l’agilité.

Je vous propose quelques asanas intéressantes :

  • La montagne aide à ouvrir les épaules et à étirer les bras, les jambes et le bas du dos.
  •  Le cobra étire le haut du corps, les bras et les épaules.
  • Le pont et le demi-pont allongent le bas du dos et les fessiers.
  • Le chien tête en bas assouplit le haut du corps, les bras et les épaules.
  • La pince fait travailler vos muscles ischiojambiers et le bas du dos.

En yoga, les asanas s’adaptent à votre niveau de forme et à vos capacités physiques. L’utilisation de support peut permettre un vécu plus adapté.

Il s’agit d’une discipline qui vise à harmoniser le corps et l’esprit. C’est grâce à la répétition des postures dans la conscience et la fluidité que vous pourrez progresser et gagner en souplesse.

Une pratique régulière aide à entretenir sa souplesse

Que ce soit à 20, 30, 50 ou 75 ans, la souplesse se cultive à tout âge corporellement comme intellectuellement. Des gestes fluides mènent à une pensée plus claire. Une attitude en conscience porte à plus de souplesse, de fluidité dans nos échanges et nos ressentis.

Cette discipline permet :

  • d’assouplir progressivement les muscles et les articulations ;
  •  d’améliorer la circulation sanguine ;
  • de détendre le corps et l’esprit.

Que vous suiviez des cours hebdomadaires ou que vous veniez lors de stages, ou demi-journée, vous ouvrez autant d’occasions de découvrir ou cultiver une souplesse qui doit pouvoir être reconnue comme évolutive et changeante.

Même s’ils se rejoignent sur les fondamentaux, il existe différents types de yoga, et chacun d’entre eux a ses caractéristiques.

  • Le hatha yoga est doux et convient aux débutants ou aux personnes moins souples,
  • Le vinyasa yoga est plus dynamique demande davantage d’engagement.
  • Le yoga nidra relaxe en profondeur.

Quoi qu’il en soit,

il est important de se rappeler que le yoga

n’est pas une compétition.

 

Il s’agit avant tout d’une pratique pour prendre soin de soi, de se connecter à son corps et de l’écouter.

Un art de vivre en quelque sorte !

En pratiquant régulièrement du yoga, vous verrez progressivement une amélioration de votre souplesse, mais l’important est de prendre son temps et d’écouter son corps. Je vous invite à rejoindre nos cours ou nos ateliers pour des moments de partage, de convivialité et apprivoiser ou cultiver votre souplesse.

Hatha Yoga vendredi 9h15 Atelier d'en O Vertou Nidyoga
Yoga, vous avez dit souplesse ? Venez faire votre propre expérience.
Pour partager
Panier
Retour haut de page
Aller au contenu principal