Méditer au rythme des 4 saisons

« La plus petite des actions
vaut mille fois
la plus grande des intentions
»

 

Sun Tzu

Méditer Au Rythme Des 4 Saisons

Banal ou éternel renouveau ? Chaque année, le cycle recommence immuablement. Les mois passent et les saisons changent. Les jours rallongent et raccourcissent, les températures augmentent puis baissent. Chaque saison a son rythme et ses particularités. Comment le vivons-nous ? 
Selon Mingiour Rinpotché, « les circonstances de la vie changent constamment, et la véritable paix réside dans la capacité de s’adapter à ce changement. Suivre le souffle en est un premier exercice. ». L’humain, animal singulier au sein de la nature, tente de suivre son rythme au fil des saisons. Vous avez peut-être hâte de passer du temps avec votre famille ou de partir en voyage ? De vous reposer ou au contraire de passer vos journées à l’extérieur ? Il y a un temps pour tout et le corps en est le miroir. Mais une chose est sûre, le printemps, l’été, l’automne et l’hiver sont autant de périodes propices pour méditer. Ainsi, la méditation, pratiquée seule ou en groupe peut vous accompagner toute l’année, telle une alliée à accueillir et accepter la réalité telle qu’elle est sans chercher à la transformer. C’est une pratique qui permet de prendre du recul sur votre vie avant même de passer à l’action.
Elle vous permet de cultiver le calme et l’optimisme même dans les situations difficiles. Alors voici une introduction à la méditation pour pratiquer dans la régularité au fil des 4 saisons.

 

Méditer au printemps

1re saison, le printemps est la période du renouveau entre nettoyages et croissance, après l’épure de l’hiver. Les jours rallongent, l’air est encore frais, la lumière change et les bourgeons frémissent de tous côtés. Chaque saison contenant en germe la suivante, c’est une période de transition entre le froid de l’hiver et la chaleur de l’été. Le vivant semble gorgé d’énergie, plantes et animaux refont surface. C’est un moment propice pour recharger vos batteries, ou canaliser le flux des élans multiples.

“On ne peut pas tirer sur la fleur pour la faire pousser plus vite”
Parole de sagesse

La méditation de pleine conscience est une façon de profiter de la nature et du cycle de la vie, d’observer les changements de la saison et de prendre du recul. Elle vous aide à profiter du moment présent. Le printemps est une période idéale pour observer les changements dans votre corps, votre esprit et dans tout ce qui vous entoure. 

« Envie de sortir du repli hivernal, de s’alléger, de s’ouvrir, de respirer au grand air, de laisser s’épanouir la beauté du vivant… Mais sans précipitation.
S’inscrire dans la douce énergie de la lune : croissance et décroissance, temps de plein et temps de vide et laisser s’exprimer le féminin,
je ne suis pas pressé, pressé pourquoi ?
La lune et le soleil ne sont pas pressés : ils sont exacts. »
Fernando Pessoa

Vous pouvez méditer pendant que vous marchez et que vous vous imprégnez de la nature, observez un arbre en particulier ou écoutez le chant d’un oiseau. Source de renouveau et d’énergie, méditer au printemps permet de s’accorder avec l’éclosion de la vie. En inspirant et en expirant longuement, laissez le souffle dynamiser votre esprit. Invitez l’énergie printanière à parcourir toutes les cellules de votre corps. 

La méditation, qu’elle soit de pleine conscience, zen, vipassana ou Tibétaine, peut vous aider à ressentir un sentiment de plénitude et de joie, quand elle s’inscrit dans la régularité. S’accorder à être dans l’ici et maintenant, change des incessantes ruminations ou projections dans lesquelles l’esprit peut être tiraillé.

 

Méditer en été

L’été est une période d’abondance et de productivité. C’est une saison dynamique et excitante. Les températures sont plus élevées, les journées plus longues et il y a plus d’activités sociales et familiales. L’été est donc une période idéale pour mettre en place des changements dans votre quotidien.

Au cœur de l’été, vous êtes en pleine forme et votre attention est focalisée sur ce qui se produit autour de vous. C’est une période idéale pour se ficher la paix, profiter, se reposer et prendre soin de cultiver le « non faire ». C’est la saison de l’amour, de la famille, des vacances et des fêtes. Les journées sont chaudes et les nuits fraîches. C’est un moment propice à la vie sociale autrement. 

La méditation de pleine conscience est une occasion de goûter ce temps libre, déconditionné. Vous pouvez méditer sur un objet ou une personne que vous aimez ou encore observer les insectes. Méditer en été, dans une nature foisonnante et pleine de vie, peut être stimulant et vous relier à votre part de créativité.

Les plantes prospèrent et la végétation est luxuriante, partout la croissance s’accélère jusqu’à la maturité. Cette saison où les jours s’allongent est propice à l’activité, aux rencontres, et aux réjouissances.

« Au sein de l’immense, toute présence est pivot, autour duquel l’univers tourne, soudain proche, intime »
François Cheng (1)

 

Méditer en automne

Dans la continuité de l’été, l’automne est une saison magnifique. Bien qu’en voie vers le retrait, la nature se pare de mille feux. C’est aussi une période où les changements se font ressentir. L’air se rafraîchit, la lumière décline plus tôt et les journées semblent raccourcies. Après la période estivale qui nous a fait vivre à l’extérieur pendant des semaines, la nature nous invite à nous recentrer. 

« À cette période, la luminosité et le froid s’installent durablement. La sève des arbres termine sa descente vers la terre, ce qui conduit à la chute des feuilles. Toute la nature s’assèche et se dépouille du superflu aérien, se préparant ainsi à affronter l’hiver. Il y a dans l’air une sorte de vague à l’âme avec son lot de peine et de mélancolie. Afin d’en atténuer les effets, il faudra trouver des appuis solides et rassurants et créer, autour de nous, une atmosphère réconfortante. Un centimètre derrière ta souffrance, il y a la félicité. Porte une attention totale à ton chagrin, ta tristesse, ta colère. Laisse-les fleurir, s’épanouir. Ne les juge pas, ne les réprime pas, ne les analyse pas […] avale ce qui blesse, complètement, et laisse-le se transformer en pure conscience. L’émotion est réaction. L’amour est action totale. » Dr Vasant Lad. 

Bien qu’allant vers une épure, cette saison automnale est, pour beaucoup d’entre nous, synonyme de rentrée professionnelle ou scolaire. On laisse derrière soi, le rythme débridé de l’été. Nous sommes ressourcés et pleins d’énergie à canaliser avant qu’elle ne nous disperse. La curiosité et l’engouement ont dépassé le cadre spirituel et religieux de la méditation. Aujourd’hui, elle s’inscrit dans tous les champs ou l’humain a besoin de se retrouver, de s’apaiser : au travail, à l’hôpital, à l’école, etc. Quelque soit le courant de méditation choisi, cette pratique, et la régularité qu’elle induit, chez vous ou en groupe, est un rendez-vous important, sinon essentiel, pour cultiver l’ancrage et la présence.  

La méditation automnale est alors propice à un sentiment de paix intérieure et de sérénité. Comme Dame Nature, observez les micromutations qui s’opèrent en vous. En complément de la forme posturale choisie, le silence et l’immobilité de la méditation sont des miroirs puissants de nos agitations, calmes ou aspirations du moment. Imprégnez-vous et ressentez ! 

 

Méditer en hiver

Dernière saison de l’année, en hiver, la nature se met au repos. Les jours sont courts et les nuits longues. Les températures sont froides. L’automne vous a accompagné pour trouver un nouveau rythme, vous êtes prêt ! 

« Se poser, lâcher prise, s’établir. L’unité première : se rassembler dans le cœur. Conscience du lien entre Ciel et Terre.
Je suis chez moi, je suis arrivé, il n’y a qu’ici et maintenant, bien solide, vraiment libre,
je prends refuge en moi-même, dans la terre pure, je m’établis ».
Thich Nhat Hanh

Méditer l’hiver peut donc vous aider à trouver un peu de chaleur intérieure. Selon le lieu où vous vous trouvez, vous pouvez méditer sur les flocons de neige qui tombent ou devant un feu qui crépite. En nous inspirant des animaux qui hibernent, et de la nature en jachère, nous avons besoin, nous aussi, d’être au minimum. Osez goûter ce ralentissement. Je vous propose pour cela d’être moins dans le faire, que dans l’être. Au-delà d’être avec les autres, soyez avant tout avec vous-même, apprivoisez ou cultivez cette période de vie intérieure

“La vie intérieure, c’est cela : c’est savoir que la paix n’est pas dans le monde,
mais dans le regard que nous portons sur le monde”
Jacques Lusseyran

Le nid que vous y construisez sera également le lieu duquel vous prendrez votre envol au printemps prochain. 

Printemps, été, automne, hiver, printemps…

Sensibles à l’ambiance des saisons, à la lumière, au vent, aux couleurs qui nous entourent, les rythmes de la nature jouent sur notre horloge interne, ils influencent nos états, résonne avec « les saisons de notre vie » et se retrouvent même dans nos cycles respiratoires. Quand la méditation vous accompagne au fil des saisons, que ce soit sur un cours hébdomadaire, sur une session d’une semaine, ou un stage, vous vous offrez l’expérience d’« une prodigieuse aventure de la conscience […] la méditation n’est que pure conscience, dans un état contemplatif, conscient d’être conscient de ce qui est dans l’instant présent. Cet état de méditation ne dépend pas d’une autorité, n’a pas de but prédéterminé. C’est une réalisation de disponibilité intérieure, au-delà des croyances, au-delà des spéculations mentales. Cette voie de liberté peut également s’exercer dans la vie quotidienne, donnant plus d’acuité à notre présence dans la vie. » Boris Tadzky (2) 

(1)    Le livre du vide médiant.
(2)    Revue Française de Yoga n° 56 – p 192

Je médite,
tu médites,
il – elle médite,
nous, vous … 

Oui, la méditation s’offre à nous tout au long de l’année. Elle est un cadeau que l’on se fait. Peut-être la pratiquez-vous déjà chez vous, seul.e. Pour autant, méditer en groupe est (aussi) une expérience très enrichissante. L’énergie de chacun se partage et se transmet, même au cœur du silence savouré.

Ainsi cette pratique dans l’immobilité et le silence, toute tissée de présence à l’instant, nous rend disponible, là où il n’y a rien à faire, rien à choisir ou à préférer. Juste accepter ce qui est.

Cours de Méditation hebdomadaires

En salle – Vertou

A partir du vendredi 16 septembre à Vertou
Cours hebdomadaire en salle – de 10h45 à 12h. 
Débutants ou inités.

 

Les méditation guidées en salle font écho à la saison et à son retentissement sur notre vie intérieure. Inspirez, expirez, …laissez dé-faire

 Semaine de méditation matinales

Activité en extérieur – Nantes

Chaque saison, une singularité nouvelle nous colore.
De cet espace du retrait, nous pouvons entrer en communion avec cette intériorité qui résonne parfois avec la nature et avec le Vivant qui frémit. Nous pouvons approcher nos aspirations les plus enfouies, voire même nous en défaire, pour nous ouvrir à plus vaste.

Des dates seront proposées ultérieurement pour méditer 45 minutes, 5 matins consécutifs, au solstice du printemps et de l’été 2023 dans la nature. 

La méditation se pratique et se cultive dans le soin et la régularité ! Je vous donne rendez-vous 5 matins consécutifs, de 6h45 à 7h30 avant la journée de travail ou autre !
Rejoignez-nous
Panier
Retour haut de page
Aller au contenu principal